DENIKINE (A. I.)


DENIKINE (A. I.)
DENIKINE (A. I.)

DENIKINE ANTON IVANOVITCH (1872-1947)

Fils d’un officier de carrière né dans le servage, Denikine suit l’école normale de Lovitch, puis l’école militaire des cadets de Kiev; il est officier d’artillerie, breveté d’état-major en 1899, puis commandant de la région militaire de Varsovie.

Il participe à la guerre russo-japonaise. Entre 1914 et 1916, il est commandant de la 4e division d’infanterie, dite «de fer», et, en 1916, du VIIIe corps d’armée. Politiquement, Denikine est «octobriste», proche des K.D. (constitutionnels démocrates). Après février 1917, il devient chef adjoint d’état-major du commandant en chef, puis commandant du front de l’Ouest, enfin du front du Sud-Ouest. Il participe au putsch de Kornilov, est arrêté et incarcéré à la prison de Bykhov.

Le 19 novembre 1917, il s’évade et gagne la région du Don. Avec Alexeïev et Kornilov, il contribue à la formation de l’armée des Volontaires et devient adjoint au commandant en chef de cette armée où affluent de nombreux officiers venus du front ou de l’intérieur; il participe à la «campagne des glaces» du Don au Kouban. Après la mort de Kornilov, tué pendant l’attaque d’Ekaterinodar, Denikine devient commandant en chef des forces armées du Sud. En novembre-décembre 1918, les alliés, Français et Anglais, interviennent dans la guerre civile russe et réarment Denikine, l’aidant à regrouper les forces contre-révolutionnaires du Sud.

Denikine lance sa grande offensive avec des forces importantes (200 000 combattants, 2 000 canons et 30 chars d’assaut), en juillet 1919. En septembre 1919, il occupe presque toute l’Ukraine, Odessa, Kiev, Kharkov, la Crimée, le Don, le Kouban, Tsaritsyne et Koursk. En octobre, ses troupes prennent Orel et Voronej. À la fin de ce mois, une contre-offensive de l’Armée rouge l’arrête au nord d’Orel.

Mais l’armée des Volontaires est en proie aux rivalités internes et en opposition ouverte avec Wrangel, partisan d’une restauration pure et simple, alors que Denikine a des sympathies démocrates. En novembre 1919, les armées de celui-ci reculent rapidement et à la fin de 1919 subissent une défaite irréparable. Denikine démissionne et passe ses pouvoirs au général Wrangel, dès le mois de mars 1920. Denikine émigre en France puis se rend aux États-Unis, où il finit ses jours.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Denikine — (Anton Ivanovitch) (1872 1947) général russe. Il dirigea (1918 1920) contre les bolcheviks une armée de volontaires en Ukraine et s exila aux È. U. Wrangel lui succéda …   Encyclopédie Universelle

  • Denikine — Anton Ivanovitch Dénikine Anton Ivanovitch Dénikine Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 7  …   Wikipédia en Français

  • Dénikine — Anton Ivanovitch Dénikine Anton Ivanovitch Dénikine Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 7  …   Wikipédia en Français

  • Anton Denikine — Anton Ivanovitch Dénikine Anton Ivanovitch Dénikine Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 7  …   Wikipédia en Français

  • Anton Ivanovitch Denikine — Anton Ivanovitch Dénikine Anton Ivanovitch Dénikine Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 7  …   Wikipédia en Français

  • Anton Ivanovitch Dénikine — Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 8 août 1947 …   Wikipédia en Français

  • Anton Ivanovich Denikin — Anton Ivanovitch Dénikine Anton Ivanovitch Dénikine Naissance 16 décembre 1872 Włocławek, Pologne Décès 7  …   Wikipédia en Français

  • Aleksandr Vasilevich Kolchak — Alexandre Vassilievitch Koltchak Alexandre Vassilievitch Koltchak Surnom Koltchak le polaire Naissance 16 novembre 1874 …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Kolchak — Alexandre Vassilievitch Koltchak Alexandre Vassilievitch Koltchak Surnom Koltchak le polaire Naissance 16 novembre 1874 …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Koltchak — Alexandre Vassilievitch Koltchak Alexandre Vassilievitch Koltchak Surnom Koltchak le polaire Naissance 16 novembre 1874 …   Wikipédia en Français